Catégories
Non classé

Quand le Homewear s’invite au bureau !

Pour cet article de rentrée, on a décidé d’aborder un sujet un peu banal, bon en d’autres termes, on sait qu’on ne vous apportera pas l’information du siècle mais il n’en reste pas moins un thème qui vous parlera forcément.

Votre tenue au travail ! Comment s’habiller pour aller au boulot ? La jouer décontract’ ou toujours endimanché ?

Et on relie tout ça avec la pandémie (oui, encore !), car figurez-vous que cela a eu un impact sur notre manière de se vêtir au travail !

Après plus d’un an et demi de rythme de travail perturbé, nos habitudes en matière de mode ont-elles véritablement changé ? En cette rentrée, les Français délaissent-ils le « costard-cravate » et les robes étriquées ? Le télétravail a-t-il signé l’arrêt des tenues trop formelles et inconfortables ? Alors que des millions de Français entament leur rentrée, une question inattendue mais primordiale refait surface : quelle tenue vestimentaire adopter pour ce retour au bureau ? Quelles sont les nouvelles tendances à suivre quant à sa garde-robe de demain ?

On vous explique tout 😉

Miser sur les tenues confortables

Un sentiment de liberté vestimentaire hautement addictif qui entraîne un difficile retour à la réalité, une fois le pays « déconfiné ». Il est vrai qu’au début du confinement, on trouvait effectivement plus confortable de porter un jogging qu’un jean, surtout quand on doit être assis toute la journée. Petit à petit, cela s’est parfois vite avéré déprimant car la réalité est que l’on passait juste d’un pyjama à un autre. Donc, énormément de Français se sont vu investir dans des vêtements d’intérieur « tendance », autrement dit, un style « homewear »

La tenue vestimentaire est l’une des principales préoccupations pour de nombreux salariés, qui souhaitent redéfinir le style professionnel traditionnel. 

Les habitudes en matière de mode ne sont plus les mêmes. Selon une récente étude de IWG, le leader mondial des espaces de travail flexible, plus de la moitié des sondés (59 %) ont déclaré que l’époque des tenues formelles était révolue et 64 % des salariés optent désormais pour des vêtements confortables au bureau. Un nouveau dress code s’impose petit à petit et ne privilégie pas seulement l’allure mais aussi le confort et la durabilité des vêtements. Les plus grands couturiers ont bien compris ces nouvelles attentes et proposent maintenant des collections qui allient confort et élégance.

Pas de tenue imposée = plus de productivité

On travaille mieux lorsque l’on s’habille comme on veut ! Les nouvelles collections qui actuellement fleurissent sur le marché répondent aussi au souhait des actifs d’exprimer leur personnalité au travail par le biais de leurs choix vestimentaires : 55 % d’entre eux ont déclaré qu’ils travaillaient mieux lorsqu’ils avaient la liberté de s’habiller comme ils le souhaitaient et 40 % qu’ils étaient plus créatifs et motivés. La génération Z entrant dans le monde professionnel a particulièrement à cœur de s’exprimer au travail à travers leur manière de se vêtir. Plus de la moitié des 18-24 ans déclarent que leurs habits reflètent leur personnalité et leur créativité. 

En conclusion (oui, on vous fait une véritable dissert’ sur le sujet :D), nous pouvons constater que le dress-code au travail a considérablement changé au cours de la pandémie. En réponse à cette affirmation, les nouvelles tendances vestimentaires évoluent en combinant confort et look élégant. Chaque couleur, chaque coupe et chaque tissu sont susceptibles d’assurer à la personne qui les porte le sentiment d’être heureuse, sereine, confiante et déterminée, quel que soit l’endroit où l’on travaille.

Quoi qu’il en soit, chez Nuage B, comme le dirait une chaîne de restauration Américaine : « Venez comme vous êtes ! »

Catégories
Non classé

Notre « Green Spirit »

Chez Nuage B, nous avons à cœur de gérer au mieux la problématique de l’écologie. A l’heure où les catastrophes écologiques comme celle du Sri Lanka perdent de leur rareté, nous estimons qu’il est du devoir de tous d’agir sur son empreinte écologique et de sensibiliser son entourage. Alors quels sont les moyens mis en place par Nuage B pour consommer responsable ? Comment peut-on réduire son impact sur l’environnement quand on est un centre de coworking ?

Des engagements forts et durables

Il faut savoir que Nuage B est installé dans l’immeuble Kanoa. Ça vous fait une belle jambe vous allez dire ! En vérité, cette structure, fondée en 2015, s’inscrit parfaitement dans la transition écologique puisqu’elle bénéficie de plusieurs atouts lui permettant de prétendre au label BBC, Bâtiment Basse Consommation. Autrement dit, les bâtiments sous ce label ont été soumis à des mesures, lors de leur construction, très strictes ayant pour objectif de réduire considérablement la consommation d’énergie de la structure.

L’immeuble Kanoa est donc, on peut le dire, un immeuble « green » par sa structure, mais également par sa « philosophie ». En effet, vous retrouverez, dans le hall d’entrée, de nombreuses accroches murales pour les vélos, incitant ainsi les occupants à privilégier ce mode de transport des plus écologiques, et traduisant l’état d’esprit de la métropole Nantaise, qui voit chaque année son nombre de cyclistes augmenter.

Nuage B est également invité à participer, chaque année, au « comité vert », mené par EIREA, société qui accompagne les acteurs de l’immobilier dans leurs démarches de maîtrise des enjeux environnementaux. C’est l’occasion, avec toutes les entreprises hébergées de l’immeuble, d’échanger sur nos pratiques et d’établir un plan d’action pour améliorer nos habitudes du quotidien.

Dernier comité vert en date : 22 juin 2021, première action prévue : centraliser chez Nuage B la collecte des piles et ampoules pour inciter à leur recyclage 💪

Des initiatives qui font la différence

Au-delà des obligations que Nuage B a en tant que locataire, nous avons aussi, individuellement et modestement, mis en place quelques initiatives quotidiennes pour le bien de l’environnement.

En effet, la gestion des déchets recyclables jusque-là inexistante, nous avons contacté Nantes Métropole et demandé la mise en place de poubelles vertes pour les gros cartons, et, plus largement et seulement au sein de nos locaux, des sacs de tri jaunes.

Grâce à notre conciergerie, le verre est également recyclé, mais aussi des produits plus délicats comme les piles, les ampoules, et divers appareils destinés à la déchetterie.

Dans notre règlement intérieur, nous avons tenu à intégrer 2 articles particulièrement importants à nos yeux, l’un sur la gestion et le tri des déchets, l’autre sur la participation à la réduction des consommation énergétiques. Dans ce dernier, nous invitons nos clients à éteindre les lumières de leurs bureaux quand ils les quittent, à ne pas allumer le chauffage si leur fenêtre est ouverte ou encore à éteindre leur ordinateur et pas seulement le mettre en veille… Des petits gestes qui peuvent paraître évidents mais qu’il nous semblait bon de rappeler à nos clients 😊

On ne sera pas élu l’entreprise la plus écolo de l’année, c’est sûr, car il reste beaucoup de choses à améliorer, mais, comme on dit, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières : chaque petit geste compte, et notre ambition est d’aller toujours plus loin, tant qu’on le pourra, dans notre effort écologique. En tant que centre de coworking, nous sommes en contact avec beaucoup d’entreprises, et nous pouvons sensibiliser, communiquer et nous entre-aider pour rendre notre vie au travail la moins polluante possible. On peut déjà commencer par vous transmettre ce site, initiative du syndic de l’immeuble Kanoa 😉

Catégories
Non classé

9 juin 2021 : on fait le point !

Ça y est, vous les voyez arriver ces jours heureux qui pointent enfin le bout de leur nez ? Ils apportent avec eux le passé qui d’habitude ne se doit pas d’être une référence, sauf dans ce cas précis.

Appelez ça comme vous voulez : le retour à la vie normale, à la vie d’avant, la fin du covid/de la pandémie/de la crise sanitaire, la parenthèse de l’été, peu importe ! Ephémère ou non (enfin on n’espère pas quand même), on l’attend ce changement, et depuis longtemps ! Et qui dit changement dit adaptation, qui dit adaptation dit règles. C’est moins fun, certes, mais on s’est dit qu’on devait vous faire un petit récap pour y voir plus clair !

Le télétravail

Il reste la priorité. La ministre du Travail Elisabeth Born a bien précisé que le télétravail ne devait pas être levé à 100%. Il est la règle n°1, même si le retour en présentiel doit être entamé petit à petit.

En effet, chaque entreprise doit définir un nombre minimal de jours en télétravail avec ses salariés. Selon les sociétés, il s’élève à deux ou trois jours, le reste de la semaine en présentiel. Il est très important de ne rien imposer à ses salariés, encore moins un retour sur site à 100%. Les syndicats pourraient alors saisir l’inspection du Travail.

Allez, on est sympa, on vous dirige vers la fiche publiée par le Ministère, « Comment accompagner le retour en entreprise des télétravailleurs ».

La restauration en entreprise

Finies les pauses midi dignes de ce cliché du gars seul au self de son lycée, sans amis, avec la pluie, l’orage et une musique triste en fond. Rayez cette image de votre esprit et remplacez-la par celle de Thanksgiving dans Friends ! Plus besoin de s’isoler dans son bureau, maintenant vous pourrez partager le repas avec vos collègues, mais attention ! La règle de six personnes à une même table reste inchangée, au-delà, il faudra une deuxième table placée à 2m de la première, ou sinon, avec un plexiglas comme séparation physique.

Et si jamais votre cantine est pleine (autorisation de remplissage pour les lieux de restauration de 50% de leur jauge), il reste les paniers à emporter des réfectoires, ou mieux, les restaurants ! Ceux avec terrasses avaient déjà réouverts, mais vous aurez maintenant l’embarras du choix puisque même les établissements sans extérieur peuvent désormais vous accueillir !

Et le meilleur pour la fin… Le retour des pots entre collègues ! Sortez vos meilleures bouteilles, un prétexte pour boire un verre et pouf ! Retour vers le passé ! Attention tout de même, il y a quelques règles à respecter : ils devront avoir lieu dans des espaces extérieurs seulement, et à 25 personnes maximum. De quoi retrouver notre liberté… progressivement.

…Et sur mon temps perso alors ?

C’est vrai qu’on a axé l’article sur ce qui allait changer au travail, mais ok, on vous ajoute un petit récap des changements qui concernent davantage votre vie perso !

Premièrement, le couvre-feu est décalé à 23h (au lieu de 21h), et ça, c’est une sacrée bonne nouvelle pour profiter des chaudes soirées d’été !

Vous allez pouvoir de nouveau vous dandiner dans des salles des fêtes, sous des chapiteaux en festival et autres évènements publics, qui peuvent désormais accueillir 65% de leur effectif et jusqu’à 5000 personnes par salle. Il y a cependant une condition pour les événements de plus de 1000 personnes : vous pourrez y participer si vous possédez un justificatif de test négatif datant de moins de 48h, ou bien votre pass sanitaire.

C’est la nouveauté du mois de juin (qui plait ou qui plait moins) : en format numérique ou papier, il permet de faire le point sur les tests négatifs ou les vaccins que vous avez effectué et, dans certains cas comme vu précédemment, de vous assurer une entrée dans certains lieux.

Vous trouverez toutes les réponses à vos questions, concernant ce pass, ici.  

On espère que cet article vous aura un peu éclairé sur ce qui a changé ou non. En tout cas, on a hâte de vous retrouver au bureau, et de retrouver aussi la convivialité que peut apporter un centre de coworking ! Soyons fous et rêvons un peu, peut-être que dans quelques mois, on pourra retrouver les petits-déjeuners thématiques et les afterworks… suspense !

Catégories
Non classé

La domiciliation d’entreprise

La domiciliation est la première étape lors de la création d’une entreprise, ou d’une association.

Obligatoire, elle est surtout indispensable et vous permettra de bénéficier d’une immatriculation au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) ou au RM (Registre des Métiers).

En effet, il est indispensable de disposer d’un siège social (on ne vous apprend rien !), et c’est ce que va permettre la domiciliation : identifier une entreprise, n’importe laquelle. La domiciliation d’une entreprise indique sa nationalité, son statut juridique, et son statut fiscal.

Les types de domiciliation

Vous avez le choix de domicilier votre entreprise ou association de quatre manières différentes :

  • Dans un local professionnel : de prime abord la solution la plus évidente. En location ou en achat, vous choisissez les locaux les mieux adaptés à votre activité.
  • Au domicile individuel : pour une entreprise, c’est obligatoirement chez le PDG ou le gérant. Pour l’association, c’est le domicile d’un des membres, et pour une auto-entreprise, celui de l’entrepreneur. Vous devrez d’abord en revanche obtenir l’accord de la copropriété ou du bailleur si vous êtes locataire. Attention ! Ce type de domiciliation est valable maximum pendant 5 ans !
  • Dans une pépinière : en plus d’une domiciliation, ces structures vous offrent de nombreux avantages (aides financières, accompagnement personnalisé, élaboration d’un plan business, prix avantageux…) Attention ! Ce type de domiciliation est valable maximum pendant 5 ans !
  • Chez une société de domiciliation : ici, vous utilisez l’adresse de la société pour votre siège social. Généralement, elle est très avantageuse, car située dans un quartier stratégique et connu de la ville. De plus, elles offrent de nombreux services (accueil, gestion du courrier et/ou des appels…) Vous disposez également de locaux à disposition pour vos rdv ou réunions par exemple, et chez Nuage B, vous en disposez même à tarif réduit !

Tracfin

Dans le cas d’une domiciliation chez une société dédiée, vous serez amené à présenter plusieurs justificatifs administratifs, annuellement.

En effet, les sociétés de domiciliation ont une obligation de contrôle et d’information, qui consiste à s’assurer que ses clients domiciliés, à qui elles « prêtent » leur adresse pour siège social, ne constituent pas des sociétés frauduleuses.

Elles dépendent donc du dispositif Tracfin :

Tracfin est un organisme du ministère de l’Economie et des Finances, chargé de la lutte contre la fraude fiscale, le blanchiment d’argent et financement du terrorisme.

Beaucoup de gros mots qui peuvent faire peur, c’est vrai. Mais pas de panique, lorsque l’on vous demande des papiers permettant de vous identifier vous et votre entreprise, ce n’est pas que l’on vous soupçonne de terrorisme ou d’escroquerie, mais simplement que l’on veille à ce que votre société soit en règle et que vous soyez dignes de confiance. Car la responsabilité de partager l’adresse du siège social avec plusieurs entreprises est grande, et l’Etat contrôle régulièrement les sociétés de domiciliation.

Nuage B : société de domiciliation

Maintenant que vous en savez un peu plus sur la domiciliation et sur les sociétés de domiciliation, on vous invite à découvrir les 3 packs de domiciliation que nous proposons chez Nuage B, et il y en a pour tous les goûts !

A chaque pack, son lot de services :

Gestion du courrier (réception, stockage, renvoi), ligne téléphonique dédiée et réception des appels, tarifs préférentiels sur nos salles de réunions, service d’accueil toute la journée, rigueur du contrôle Tracfin, situation géographique idéale (île de Nantes, le quartier d’affaire de la ville)…

Les packs à consulter juste ICI

Alors, quel sera votre choix ?

Catégories
Non classé

3 bonnes raisons de venir travailler (et vivre) à Nantes !

Ville hybride entre Bretagne et Loire-Atlantique, Nantes a su se développer au fil des années et se réinventer, attirant toujours plus d’étudiants et de travailleurs.

En effet, comment résister à cet éléphant majestueux ? Maintenant devenu le symbole de la ville (avec les anneaux de Buren), cette grosse machine reflète le caractère de Nantes, son côté insolite, et sa culture extrêmement riche.

C’est attrayant de vivre à Nantes. Elue capitale verte européenne en 2013, 4ème ville d’Europe et seule ville de France, encore à ce jour, à recevoir ce titre, Nantes se classe tous les ans dans le top 10 des villes de France où il fait bon vivre ! Il faut dire que sa politique d’aménagement des voies publiques a de quoi plaire ! A Nantes, les piétons et les cyclistes sont rois ! S’y balader est donc très agréable, quand on peut respirer à ce point et s’adonner au lèche-vitrine sabbatique en toute tranquillité.

Vous n’êtes pas convaincu ? Challenge accepted ! Chez Nuage B, nous disposons des meilleurs arguments 

1. Un terrain économique fertile

Après sa nomination en tant que capitale verte européenne, Nantes se voit attribuer un autre titre prestigieux en 2019 : celui de la capitale européenne de l’innovation ! En effet, nombreuses sont les initiatives de la ville pour aider les start-ups, les PME ou encore les associations. On peut citer par exemple Les Ecossolies, la Creative Factory, le Nantes City Lab, ou la French Tech Nantes, menée par La Cantine Numérique, elle-même organisatrice du Web2day !

Toute cette effervescence participe fortement au développement numérique de Nantes, et pour cause ! La ville a été labellisée Métropole French Tech en 2014, et s’impose alors comme une des capitales numériques de la France.

Elle est aussi le premier grand pôle économique de l’Ouest et enregistre un taux de chômage plus bas chaque année ! En 2020, il est de 6,10% de la population active, contre 9% de la population active en France, ce qui fait de Nantes la 62ème zone d’emploi ayant le plus faible taux de chômage, sur 321 zones analysées (source : ville-data.com).

Il faut dire qu’avec plus de 60 000 emplois créés en 10 ans sur le territoire (source : silkom.com), Nantes a de quoi attirer de plus en plus les grands groupes, qui choisissent d’établir leur direction régionale au sein de la ville.

2. Une richesse culturelle

S’il y a bien une chose qu’on ne peut pas reprocher à Nantes, c’est d’être une ville à la culture stérile ! Capitale historique de la Bretagne, au passé sombre il est vrai, la ville attire énormément de touristes grâce au Château des Ducs, classé monument historique depuis 1840 et abritant de nombreuses expositions. Avec le Voyage à Nantes ou encore le Jardin des Plantes, et plus récemment Transfert, c’est toute une initiative que la ville de Nantes propose pour développer son pôle touristique.

Nantes mise aussi beaucoup sur ses festivals, à rayonnement international pour certains ! Tous plus variés les uns que les autres, ils entretiennent un dynamisme culturel particulièrement attrayant, et favorisent la diversité de la population nantaise : Les Rendez-Vous de l’Erdre, Le Festival des 3 Continents, Hip Opsession, La Folle Journée, Les Utopiales, Aux Heures d’Été, Nantes Digital Week, Scopitone, Handiclap, Les Escales, et last but not least, le Hellfest, qui ramène chaque année des milliers de touristes.

Mais comment parler de Nantes sans parler de la compagnie La Machine ? Etablie à Nantes depuis 2003, cette association a pris place dans le fameux Hangar à Bananes, et a développé un véritable musée pour présenter ses créations. Ce partenariat entre la compagnie et la ville s’est regroupé sous le nom des Machines de l’Île et a donné cette teinte si particulière au rayonnement de Nantes.

3. Une ville en pleine expansion

Avec autant d’atouts, Nantes pourrait ne pas s’en faire et profiter du moment présent, mais ce n’est pas dans son habitude. C’est une ville en perpétuelle mouvance, qui se renouvelle sans cesse, et c’est sans doute cela qui lui a permis d’acquérir, au fil des années, une réputation de plus en plus grande et favorable.

Les projets de Nantes Métropole sont nombreux : entre les trois nouvelles lignes de tram à venir (via le pont Anne-de-Bretagne) pour valoriser le quai des Antilles, la très récente nouvelle gare permettant d’accueillir toujours plus d’usagers, les 22 E-Busway rénovés pour introduire l’art dans l’espace public, le nouveau centre-ville plus moderne et plus vert, ou la transition du CHU, il y a un projet en particulier qui se détache des autres : le projet européen mySMARTLife.

Ce projet en collaboration avec les villes d’Hambourg et d’Helsinki s’inscrit dans une transition écologique importante, et qui a toujours été au cœur de la politique de Nantes : réduction des émissions de CO2, développement des énergies renouvelables, transformation urbaine, optimisation du réseau de chaleur Centre Loire, etc… Ce projet a été sélectionné par la Commission Européenne dans le cadre de l’appel à projet « Smart cities and Communities » (source : metropole.nantes.fr) !

Pas encore convaincu ? Allez, on vous donne 2 raisons bonus de nous rejoindre à Nantes :

  • Vous êtes à 30 minutes en voiture de la première plage ! De quoi faire une petite virée le week-end et prendre un bon bol d’air frais !
  • Vous profiterez du centre historique du quartier Bouffay et de ses bières iconiques, et ça, ça n’a pas de prix !

Alors ? On vous aide pour faire vos cartons ? 😉

Catégories
Non classé

Avantage au bureau flexible ?

En matière d’immobilier de bureaux, on connaît tous le bail commercial classique dit « bail 3-6-9 », ce bail signé pour 9 ans minimum, et résiliable tous les 3 ans seulement, assure une certaine stabilité aux propriétaires et locataires.

Mais depuis quelques années, et encore plus depuis la montée en flèche du télétravail dû à la crise sanitaire, a-t-on vraiment encore envie de s’engager pour de si longues durées sur ce principal poste de dépense pour l’entreprise ?

Franchement, on est prêt à parier que pour vous, les bureaux flexibles, c’est finalement plus rassurant aujourd’hui !

Alors, on a décidé de faire un petit comparatif et (on l’avoue) une petite mise en lumière des espaces flexibles (coworking, centres d’affaires…).

La mise en place du contrat de prestation de services* et sa fin

Le contrat de prestation de service se met en place très rapidement, se présente de manière concise et surtout, pour y mettre fin, pas besoin d’un préavis de 6 mois avant chaque période triennale .. Non non, un préavis d’1 mois suffira (jusqu’à 3 mois maximum en fonction de la durée du contrat), et pourra être déposé quand vous le souhaitez.
Pratique donc, quand on apprend qu’un confinement à durée indéterminée va arriver, ou que dit-on (!), qu’une croissance forte de l’entreprise nécessite des locaux plus grands, de savoir que l’on peut quitter ses bureaux simplement et rapidement !

*Données basées sur les contrats de prestations de services propres à Nuage B

Le loyer et les charges

Si les loyers indiqués dans les annonces de location de bureau en bail commercial paraissent souvent plus bas que ceux des espaces de coworking, en réalité ils ne représentent pas la même chose.

En 3-6-9, le loyer est annoncé pour un espace “nu”, il faudra donc y ajouter tous les coûts d’ameublement, les charges (électricité, assurances, internet….), les frais d’entretien (ménage, dispositif incendie….) ainsi que les taxes diverses…

Avec les contrats dits « flexibles », le loyer annoncé comprend absolument touuuutes les charges, les différentes taxes, ainsi que de nombreux services (affranchissements, réception des colis, conciergerie, salles de réunion, cafés et thés…), mais aussi tout le mobilier de bureau ! Vous aurez juste à amener votre PC, tout le reste sera déjà équipé !

Sans compter qu’au-delà de votre espace privatif de bureau, votre loyer inclut également l’accès à tous les espaces communs, souvent, un espace de restauration, des espaces de pause, de détente … !
Ce sont des m² gagnés dans votre confort au quotidien !

Services et gain de temps au quotidien

« Quand on était en centre d’affaires, on déposait notre courrier à l’accueil et ça partait ; quand on s’est retrouvé dans des bureaux classiques, c’est là qu’on s’est rendu compte du luxe que c’était d’avoir simplement à donner son courrier pour qu’il soit posté ! Aujourd’hui, on doit aller jusqu’à la poste la plus proche, patienter en file d’attente, faire l’affranchissement, le paiement…. C’était un gain de temps considérable mais on ne s’en apercevait pas ! »

C’est ce que l’on a entendu un jour d’un ancien client, et cela résume bien le gros avantage des centres d’affaires et espaces de coworking !

Au-delà des avantages cités précédemment, les espaces flexibles, c’est un vrai gain de temps au quotidien et en ce sens, des économies considérables !

Très souvent, ces espaces flexibles proposent un service d’accueil, un service d’affranchissement ; au quotidien, le WIFI, les imprimantes, les scanners, sont autant de services à disposition, qui souvent peuvent tomber en panne et prennent du temps pour assurer leur maintenance avec les prestataires, dans un centre d’affaires, vous ne gérez rien de tout ça, le centre le fait pour vous, et c’est un aspect non négligeable !
Le réassort est également géré par le gestionnaire du coworking ou du centre d’affaires : pas besoin de gérer les stocks de papier, de café, les abonnements divers…

On pourrait presque dire qu’en étant hébergée dans un coworking ou un centre d’affaires, l’entreprise économise le recrutement d’une assistante !

Votre assistante, c’est nous ! 👋

Réseaux et animations

On a déniché un dernier point à mettre en lumière au sujet des espaces flexibles (et on est sûr qu’il y en aurait encore bien d’autres !) : le partage et le réseau.

On entend par là qu’en centre d’affaires, vous n’aurez plus seulement affaire à vos collègues, vous pourrez aussi rencontrer et échanger avec les membres d’autres entreprises, du même domaine ou non !

De 1, cela vous fera des collègues en plus avec qui prendre votre pause-café, de 2, cela développera votre réseau professionnel et de 3, vous pourrez partager, échanger vos connaissances, vos compétences avec les résidents du centre, et ça c’est un vrai + au quotidien !

Et en plus, l’aspect évènementiel est souvent géré par l’espace de coworking, qui proposera souvent des animations, des réunions, des intervenants divers et variés !

Le récap

Donc, si on récapitule, dans un espace flexible (coworking, centre d’affaires…) :

  • Vous pourrez arriver et partir facilement grâce à un contrat flex’ ;
  • Vous aurez juste à brancher votre ordinateur le jour de votre arrivée et rien d’autre à penser ;
  • Vous bénéficierez de tout un tas de services sans avoir eu à les mettre en place, ni à les gérer au quotidien ;
  • Vous côtoierez du monde et développerez votre réseau pro ;
  • Vous aurez en quelques sortes, à disposition un(e) assistant(e) d’accueil et même un(e) assistant(e) évènementiel.

Nous vous assurons de notre objectivité lors de la rédaction de cet article… 🙃

Catégories
Non classé

Conciergerie, ce petit + qui fait la différence !

« Conciergerie : Service d’un grand hôtel, généralement attenant à la réception, chargé de veiller au bon déroulement du séjour des clients (accueil, conseils, renseignements) et de satisfaire leurs demandes (réservation de billets, location de voiture, etc.). »

Cette définition s’est depuis élargie, et depuis quelques années, on a pu voir émerger des conciergeries privées ou des conciergeries d’entreprises. Le but étant toujours le même : particulier ou entreprise, les français peuvent maintenant bénéficier d’une aide personnalisée au quotidien, et, depuis la fin des années 90, au sein même de leur lieu de travail. De quoi concilier vie personnelle et professionnelle beaucoup plus simplement !

Un marché qui s’étend

D’abord réservé aux clients aisés, et aux grandes entreprises (+ de 2 000 salariés environ) souvent de luxe, le service s’est démocratisé au fil des années et est devenu de plus en plus accessible, cassant toujours plus le prix des offres pour convenir aux plus petits budgets.

On constate même de plus en plus l’apparition de e-conciergeries, proposant des services dématérialisés et permettant ainsi d’élargir les offres à une variété de clients toujours plus grande.

Un vrai plus pour chaque collaborateur

En tout cas on peut dire que chez Nuage B, souscrire à une de ces sociétés a été une de nos meilleures idées ! Nos clients bénéficient ainsi d’une multitude de services au quotidien, et d’offres mensuelles chez les prestataires de la conciergerie ! Les conciergeries d’entreprises ont cet énorme avantage que l’adhésion est gratuite : les clients payent le prix du service, et c’est tout !

Quel confort tout de même, de pouvoir ainsi déléguer en toute confiance les tâches que nous ne pouvons/voulons pas faire nous-mêmes. Il n’y a même plus besoin de se déplacer, c’est livré directement sur le lieu de travail, il n’y a qu’à récupérer la marchandise (si marchandise il y a) !

Tenez, quelques petits exemples :

  • Tu te souviens de ce vieux Samsung qui traîne au fond de ton tiroir ? Mais si, celui qui t’a lâché il y a 2 ans ! Tu aimerais t’en débarrasser, mais tu ne vas tout de même pas te déplacer en déchetterie juste pour un vieux portable. Et pas question de le jeter à la poubelle ! Amène-le au travail, il sera récupéré et recyclé pour toi !
  • Et mer…credi ! Ton bouton de gilet s’est encore fait la malle ! Tu ne peux pas le recoudre, tu n’as pas la couleur qu’il faut, et pas vraiment envie d’acheter une bobine toute neuve pour un seul bouton. Amène-le au travail, il sera recousu pour toi !
  • Tu n’as pas eu le temps d’aller faire tes courses cette semaine, et tu n’es pas là du week-end ! Comment ça va se passer lundi ? Vous allez manger des briques à la sauce cailloux !? Pas d’inquiétude, tu n’as qu’à récupérer ton sac de courses au travail jeudi matin, et tu pourras partir en week-end l’esprit tranquille (emoji apaisé) !
  • C’est quoi ces fournisseurs qui livrent entre 11h et 15h à domicile !? Quelle absurdité, je suis au travail moi ! Oui, on est d’accord, eh bien plus la peine de râler, tu peux te faire livrer tes colis persos au boulot !  

Bref, on pourrait continuer comme ça encore longtemps, mais vous avez compris le principe.

« On ne va plus rien faire soi-même ! »

Attention, il n’est pas non plus question de tout déléguer à tour de bras. C’est important de garder une part d’indépendance, que ce soit pour le plaisir d’effectuer des tâches qui nous sortent un peu de notre zone de confort, ou tout simplement pour entretenir la débrouillardise. Mais quand on est totalement surbooké, ou que le repassage c’est vraiment, mais alors vraiment pas fait pour nous, alors pourquoi se refuser le petit confort de la Conciergerie ? De temps en temps, c’est quand même très agréable, on ne va pas se mentir !

Alors, prêts à confier votre chemise ?

Plus d’infos sur la conciergerie chez Nuage B ICI

Catégories
Non classé

Télétravail or not télétravail ?

Le télétravail, il y a ceux qui y voient une forme de liberté, un véritable confort pour réconcilier vie pro et vie perso, puis il y a ceux qui se sentent vite déboussolés et qui n’y voient aucun intérêt, si ce n’est la solitude.

Dans tous les cas, le télétravail est bel et bien de plus en plus présent en cette période pré/post, – on sait plus trop – covid. Que les salariés et les entreprises le veuillent ou non, il va falloir s’y habituer !

Alors qu’en est-il ? Le télétravail, ça boost ou ça plombe ?

Ça boost !

Quelle meilleure perspective de se dire que notre journée de travail ne commence pas dans les embouteillages ou dans les transports bondés ? (Ou en grève. Ou en panne. Ou en retard. On est sûr que ça vous rappelle de merveilleux souvenirs !) On n’a plus qu’à sauter du lit ! Un sacré gain de temps (une heure et demie par jour en moyenne en région Parisienne) et d’énergie !

Et oui, aujourd’hui, vous travaillez de chez vous, bien au chaud, avec un environnement intimement familier et à votre rythme ! Organisez vos journées comme vous le souhaitez, au rythme des enfants et/ou du conjoint.

Vous pouvez même tenter – soyons fous – le pyjama !

Bref, vous l’aurez compris, dans ces conditions, on observe généralement des employés moins stressés, moins fatigués, et même plus performants !

Autonomie : c’est le maître mot du télétravail, drôle de concept redouté par les entreprises. Cela implique beaucoup de flexibilité de la part des managers et dirigeants, et ne serait-ce pas là une petite libération ? Renouveler les pratiques managériales, lâcher prise et faire confiance à son employé. Qu’il soit avec la couette sur le dos ou bien tiré à quatre épingles, le plus important n’est-il pas le travail qu’il effectue ? La culture du résultat remplace celle du présentéisme.

Un changement de vision qui peut apporter beaucoup aux entreprises ! Comme une nouvelle corde à leur arc en quelque sorte… Ce peut même devenir un argument majeur, maintenant que de nombreux salariés considéreront l’option ou non de télétravail proposé par leur entreprise pour choisir (ou non !) leur futur employeur.

Et ce n’est pas que là que les entreprises peuvent s’y retrouver… Qui dit télétravail dit moins de locaux, ou pas de locaux du tout, et qui dit pas de locaux dit plus de sous (bon, pas pour nous…) !

Attention cependant, car même si tout ça paraît merveilleux, le télétravail a ses limites…

Ça plombe…

Bon, il faut se l’avouer, travailler chez soi c’est cool, mais il faut être préparé, or, on ne nous en n’a pas vraiment laissé le temps en mars dernier… Ni le choix d’ailleurs. Car le télétravail, ce n’est pas pour tout le monde.

En effet, certains profils ne sont tout simplement pas faits pour ça. Nous parlions plus tôt d’autonomie, et certaines personnes ont besoin d’être encadrées et stimulées par un environnement professionnel pour donner le meilleur. Ce n’est pas concocter un bon mélange que de les laisser livrées à elles-mêmes.

Au contraire, les profils zélés auront tendance à oublier la frontière entre le travail et le personnel, ce qui aura forcément des répercussions. On parle alors de « blur-out » ou de « blurring » (brouiller, flouter) : une confusion entre ces deux mondes qui se chevauchent sans qu’on y prenne garde, et augmente le sentiment de débordement, de stress, laissant finalement peu de place au perso.

Il y a aussi les profils sociaux, qui ont besoin de voir leurs collègues, d’échanger directement, et à qui les visio-conférences paraîtront fades et sans intérêt. Encore faut-il qu’elles se déroulent dans de bonnes conditions, ces visios…

Ça ne vous aura pas échappé, le télétravail amène avec lui beaucoup de contraintes du quotidien, qui interviennent de manière aléatoire dans la journée, et sur lesquelles nous n’avons aucun pouvoir ! L’appartement minuscule, les problèmes de réseau, les bruits parasites, les animaux aussi mignons qu’envahissants, les enfants, le facteur qui vous livre un colis, la déco de la chambre de la petite dernière un poil trop personnalisée, ou le bureau installé sur le plan de travail de la cuisine qui assassine le dos, bref, autant de choses qui empoisonnent le quotidien des télétravailleurs, et qui rendent cette phrase beaucoup trop longue !

Profil des salariés, flou des frontières, tracas quotidiens… L’impact du télétravail ne s’arrête pas là. L’activité des entreprises pourrait prendre aussi un sacré coup si l’effervescence des échanges entre salariés finit par devenir de plus en plus rare. Baisse de motivation, esprit de groupe porté disparu, certains pourraient se tourner vers l’indépendance et offrir leurs compétences au plus offrant. Bref, une sorte d’ubérisation générale qui pourrait entraîner autant de discordes que celles qu’on a connues ces dernières années.

C’est pour éviter ce genre de pertes que les entreprises réfléchissent aujourd’hui à une formule hybride, entre travail à la maison et présentiel. De quoi conserver quelques avantages du télétravail tout en évitant la surdose, et maintenir les troupes inspirées lors de retrouvailles forcément plus appréciées au bureau.

On compte les points !

Alors, le télétravail, ça boost ou ça plombe ? Comme absolument tout, il y a des bons et des mauvais côtés (ça c’est de l’analyse, merci Sherlock !). En gros, c’est toujours avec modération que nous faisons la meilleure utilisation et consommation de tout ce qui nous entoure : savoir doser, c’est the recette pour pleinement profiter d’un télétravail serein. Ses débuts ont certes été difficiles, entre précipitation et anxiété liée à la situation sanitaire, et même si l’engouement s’est éteint quelques mois plus tard, certaines entreprises envisagent de plus en plus cette fameuse formule hybride mi-travail à distance, mi-présentiel. Grâce à la formidable capacité d’adaptation des salariés et des sociétés, et malgré les interférences qu’ont pu rencontrer certains, le télétravail s’est révélé plutôt très efficace ! Il a donc naturellement ouvert ces perspectives en matière d’innovation sociale et de transformation managériale. Et si vous voulez en savoir plus sur le cadre juridique du télétravail, nous vous invitons à suivre ce lien.

Catégories
Non classé

Comment préparer le déconfinement ?

Ça y est, il est là, il arrive. Il pointe le bout de son nez timidement, mais on croit tous en lui. Aussi attendu que son grand frère même s’il ne promet pas autant de soleil, il sera dans tous les cas aimé et choyé de tous les français : le déconfinement.

Alors que la tradition en cette période est plutôt au chocolat chaud et au plaid, tout confy chez soi, il faut avouer que notre tapisserie, on ne peut plus la voir en peinture !

Alors on sort son manteau le plus chaud, on s’emmitoufle de son écharpe la plus kitsh, et on s’arme de courage pour affronter le grand froid ! Noël arrive, et même si Amazon a été notre Graal parmi les Saint-Graal ces derniers temps, soutenir les petits commerces c’est quand même beaucoup plus chouette !

Click & Collect ou à l’ancienne, chacun sa méthode !

On ne sait pas pour vous, mais chez Nuage B, on adore se promener dans le centre et sentir l’effervescence de la ville !  Le vieux Bouffay qui, dès 14h prépare son ballet de dégustation nocturne, les sœurs Royale et Graslin, déjà animées de familles et dont les fontaines ravissent les plus jeunes, la grande artère des Galeries Lafayette, reine mère des déambulations sabbatiques nantaises…

Ça, c’est pour la version old school ! Mais les commerces ont mis en place une méthode pour palier au confinement des derniers jours : Le click & collect !

Avec ça, plus aucune excuse pour ne pas soutenir les magasins de quartiers ! Parce que préparer le déconfinement c’est aussi ça : soutenir et aider les secteurs en difficulté, dans le respect des règles sanitaires bien sûr, afin d’éviter de voir le dynamisme des villes disparaître.

Alors c’est bien, on a parlé shopping, mais qu’en est-il du travail ?

Quand on le fait en télé, ça va une semaine ou deux, mais très vite on se rend compte que faire des meeting en visio entre le linge qui sèche en arrière-plan et le chat qui s’invite au premier, ça réduit tout de suite le niveau « serious business » de la chose.

Alors pourquoi ne pas retourner au bureau ?

Les centres d’affaires de Nantes se préparent à votre retour ! Oui oui, on vous attend ! Il faut être honnête : vous nous avez manqué. Un centre animé est un centre en bonne santé, tout comme une équipe occupée est une équipe comblée . Oui, on travaille nos rimes tous les jours chez Nuage B !

Mais ce qu’on travaille surtout, c’est à vous satisfaire : ce n’est pas pour faire notre pub, mais on reste convaincu que nos salles de réunions et nos bureaux font quand même plus pro que votre cuisine (aucune offense à la cuisine, on est sûrs qu’elle est très jolie !).

En plus on vous a préparé un sapin de Noël ! Et du thé haut standing ! Quand on vous disait que vous nous aviez manqué…
Avec tout ça, vous pourrez retrouver l’ambiance de la maison, mais avec la professionnalisation d’un VRAI espace de travail !